Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #vegetaux divers tag

Fougère en avril

Publié le par tyaz

Par rapport aux fougères que j'ai pu observer pendant différentes années, c'est la première fois que j'en vois aussi précoces !

Fougère en avril
Fougère en avril
Fougère en avril
Fougère en avril
Fougère en avril
Fougère en avril
Fougère en avril

Je suis toujours aussi nul pour leur identification précise, mais je suis toujours aussi heureux de les photographier à ce stade !!

Voir les commentaires

La grande prêle ( Equisetum maximum)

Publié le par tyazz

La grande prêle ( Equisetum maximum)

Photos prises le 17 mars.

Les berges du canal ont  été fauchées et comme se sont des plantes à rhizomes ( ce qui permet de les retrouver tous les ans), le soleil aidant,  les prêles commencent à sortir de terre.

 

La grande prêle ( Equisetum maximum)

Il s'agit là de tiges fertiles de grandes prêles qui atteindront entre 10 et 30 cms  Elles vont bientôt se couvrir de sporanges et  disséminer leurs spores pendant une dizaine de jours avant de disparaître pour laisser la place aux tiges fertiles chlorophylennes..

La grande prêle ( Equisetum maximum)

Les tiges stériles vont alors occuper une partie des bords du canal et des fossés jusqu'à l'automne. Les plus grandes atteindront 80 cm à 1 mètre.

Voir les commentaires

Le gui à la fin de l'hiver (Viscum album)

Publié le par tyazz

Le  gui à la fin de l'hiver (Viscum album)
Le  gui à la fin de l'hiver (Viscum album)

Les bourrasques de vent ont réussi à mettre à bas une boule de gui de près d'un mètre de diamètre, pratique pour le voir de près..

Le  gui à la fin de l'hiver (Viscum album)
Le  gui à la fin de l'hiver (Viscum album)
Le  gui à la fin de l'hiver (Viscum album)
Le  gui à la fin de l'hiver (Viscum album)

 

 

Pas de petites boules blanches, c'est un plan mâle ( les pieds  mâles et femelles sont différenciés). Par encore de pollen sur les "' fleurs", mais on peut voir le début de traces blanchâtres à l'extrémité des fleurs

Voir les commentaires

Langue de cerf ou scolopendre ( Phyllitis scolopendrium)

Publié le par tyaz

Langue de cerf ou scolopendre ( Phyllitis scolopendrium)

Bien qu'un peu molles, les feuilles des langues de cerf ont plutôt bien résisté aux vagues de froid ( elles supporteraient -30°)

 

Langue de cerf ou scolopendre ( Phyllitis scolopendrium)

Malgré les apparences, c'est bien une fougère, la seule espèce européenne du genre. Elle est protégée dans certaines régions, mais pas en Lorraine où elle n'est pourtant pas très courante. 

Pas très courante, mais quand elle apprécie un site plutôt calcaire,humide et ombragé, elle peut proliférer comme dans ce petit bois ou elle s'étale sur plusieurs centaines de mètres. Les frondes peuvent mesurer de 30 à 60 centimètres.

Langue de cerf ou scolopendre ( Phyllitis scolopendrium)

Voir les commentaires

Au bonheur des mousses

Publié le par tyazz

Au bonheur des mousses
Au bonheur des mousses

J'étais parti en quête de nivéoles printanières dans ce vallon ( de la Deuille) où l'humidité ambiante leur est favorable ..

Pas une seule nivéole, même pas une seule tige, le printemps dans cet endroit aurait -il  du retard !!

Au bonheur des mousses
Au bonheur des mousses
Au bonheur des mousses

Pas de nivéoles donc, mais des mousses superbes et grimpantes ! Les quelques bancs de roche en profitent pour se rhabiller..

Au bonheur des mousses

Je me demande encore comment celle-ci est arrivée à trois mètres du sol !

Au bonheur des mousses
Au bonheur des mousses
Au bonheur des mousses
Au bonheur des mousses

Sur ce vieux tronc de chênes, les tiges de lierres se sont habillées de mousses, les mousses mortes ont une apparence de fourrure !

De retour chez moi, j'ai fait le point sur la date de "naissance" des nivéoles sur ces dernières années:

2012 17 mars

2013: 22 mars

2014: 25 février

2015: 10 mars

2016: 4 mars

Tous comptes faits, ce n'est pas Dame Nature qui est en retard ...

Voir les commentaires

Du vert en hiver ..

Publié le par tyaz

Le vert n'est pas la couleur dominante avec nos hivers lorrains, mais en cherchant bien on en trouve un peu ..

Du vert en hiver ..
Du vert en hiver ..

Le laurier des bois  ( Daphne laureola) a ses feuilles de l'année écoulée et ne donne pas encore de signes de réveil, mais il se plait sur ce plateau calcaire en bordure de lisière.

Du vert en hiver ..
Du vert en hiver ..
Du vert en hiver ..

Les ellèbores fétides rencontrées il y a un mois ont stoppé leur croissance  depuis les températures négatives, mais elles ont bien supporté les -10°.

Du vert en hiver ..
Du vert en hiver ..
Du vert en hiver ..

Une énorme boule de gui, environ 2 mètres de haut, ou plutôt la réunion de plusieurs boules voisines..les petites boules blanches sont en nombre.

Voir les commentaires

Doradille verte (Asplenium viride)

Publié le par tyazz

Egalement appelée Capillaire vert

Doradille verte (Asplenium viride)
Doradille verte (Asplenium viride)

Prise en bordure de canal à un passage encaissé qui ne voit le soleil que quelques heures par jour. Elle aime les terrains calcaires et humides.

Elle doit son nom à la finesse de ses tiges.

Voir les commentaires

Le royaume des mousses

Publié le par tyaz

Le royaume des mousses
Le royaume des mousses
Le royaume des mousses
Le royaume des mousses
Le royaume des mousses

Une seule recette : beaucoup d'humidité et très peu de soleil...

Voir les commentaires

Grande prêle ( Equisetum maximum), les pousses fertiles

Publié le par tyaz

Grande prêle ( Equisetum maximum), les pousses fertiles

Sur les rives du canal essartées durant l'hiver, et donc libres de concurrence, les tiges fertiles des grands prêles se comptent par centaines.

Grande prêle ( Equisetum maximum), les pousses fertiles

Les tiges les plus grandes atteignent une quarantaine de centimètres, leurs sporanges sont à maturité et laissent échapper leurs spores pendant quelque temps encore avant de disparaître pour les laisser la place aux tiges stériles qui devraient atteindre 1 mètre et occuper le terrain jusqu'à l'hiver.

Voir les commentaires

Les grandes prêles ( Equisetum maximum) au printemps

Publié le par tyaz

Les grandes prêles ( Equisetum maximum) au printemps
Les grandes prêles ( Equisetum maximum) au printemps

Fidèles au rendez-vous, les grandes prêles !! Bien exposées en bord de canal, elles commencent à sortir au début du printemps ..

Les grandes prêles ( Equisetum maximum) au printemps
Les grandes prêles ( Equisetum maximum) au printemps
Les grandes prêles ( Equisetum maximum) au printemps

Les petits " boutons " qu'elles portent indiquent bien qu'il s'agit des pousses fertiles.

Pendant une quinzaine de jours elles vont grandir jusqu'à une vingtaine de centimètres, disséminer leurs spores au vent, puis disparaître pour laisser la place aux tiges stériles qui peuvent atteindre un mètre et occuper le terrain jusqu'à l'automne bien avancé !

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>