Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Schizophylle commun ( Schizophyllum commune )

Publié le par Tyaz

Schizophylle commun ( Schizophyllum commune )

Commun, c'est dit dans le nom...et pourtant, je ne le rencontre pas si souvent.

On le trouve sur le bois mort, souvent de petite taille d'après ce que j'ai pu voir. Le dessus a un aspect de poils laineux et gris-blanc.

Schizophylle commun ( Schizophyllum commune )
Schizophylle commun ( Schizophyllum commune )
Schizophylle commun ( Schizophyllum commune )
Schizophylle commun ( Schizophyllum commune )

Pris à la lumière rasante du soleil déclinant, le dessus du schizophylle est magnifique, avec ses petites lamelles particulières, accolées 2 à 2.

Une note antérieure sur le Schizophylle commun ( ici )

Voir les commentaires

Balade en forêt

Publié le par Tyaz

La grande allée

La grande allée

La moisson

La moisson

Le vieux chêne

Le vieux chêne

Le chemin boueux

Le chemin boueux

La tirelire
La tirelire

La tirelire

La mini-forêt

La mini-forêt

Le taillis : hêtre, bouleau, saule marsault

Le taillis : hêtre, bouleau, saule marsault

Le fossé à phragmites

Le fossé à phragmites

Le géant

Le géant

Voir les commentaires

Le dernier vol de la butineuse

Publié le par Tyaz

Photo du 26 novembre.

Photo du 26 novembre.

Morte au travail ...c'est le triste sort de cette petite butineuse trouvée cramponnée sur une achillée et toute raide ! Je l'aurais bien mise dans ma poche pour la réchauffer, mais Dame Nature, cruelle Parque, a programmé sa mort, comme celle de toute chose vivant sur cette terre....Requiem in pace !

Le dernier vol de la butineuse

Voir les commentaires

Le cardère sauvage en automne (Dipsacus fullonum)

Publié le par Tyaz

Il est déjà loin, le temps de sa splendeur ( photo du 11 juillet).

Il est déjà loin, le temps de sa splendeur ( photo du 11 juillet).

Le cardère sauvage  en automne (Dipsacus fullonum)

Je savais bien sûr que les tiges sèches étaient creuses, mais je n'avais jamais eu la curiosité de couper en deux un capitule de cardère et j'ai été surpris de voir qu' ils étaient creux une fois réduits à l'état de squelette.

Le cardère sauvage  en automne (Dipsacus fullonum)
Le cardère sauvage  en automne (Dipsacus fullonum)

Ma deuxième coupe a été fructueuse: le capitule contient un pensionnaire qui a eu la bonne idée d'investir cet abri pour y passer l' hiver.

Le cardère sauvage  en automne (Dipsacus fullonum)
Le cardère sauvage  en automne (Dipsacus fullonum)

La larve ( inconnue ) a dû l'investir en passant par la tige et se nourrir de la pulpe de l'intérieur du capitule, au vu du nombre de fientes.

Voir les commentaires

Frottoirs à sangliers

Publié le par Tyaz

Frottoirs à sangliers
Frottoirs à sangliers
Frottoirs à sangliers

J'ai déjà eu l'occasion de parler des frottoirs à sangliers ( voir ici ) , mais ce que je ne savais pas à l'époque, c'est que l' habitude qu'ont les sangliers de se frotter aux arbres après un bon bain de boue, est encouragée et renforcée par les chasseurs afin de les retenir dans leur espace de chasse.

Frottoirs à sangliers
Frottoirs à sangliers
Frottoirs à sangliers
Frottoirs à sangliers

Les troncs sont régulièrement et copieusement arrosés de "goudron à sangliers", goudron végétal à base de goudron de Norvége qui est fabriqué à base de pins carbonisés à l'abri de l'air, puis distillé. L'odeur puissante attire les sangliers et le goudron les débarrasse des parasites.

De nombreux autres usages existent : ( Origine Wikipédia )

Voir les commentaires

Hellébore fétide en automne ( Helleborus foetidus )

Publié le par Tyaz

Hellébore fétide en automne ( Helleborus foetidus )
Hellébore fétide en automne ( Helleborus foetidus )

L' hellébore fétide, que l'on trouve en Lorraine dans les bois clairs ou les broussailles pas trop humides, passe souvent inaperçue avec son feuillage vert sombre.

En automne, on peut voir les feuilles de l' année vert clair se détacher sur le restant de végétation sèche et feuilles mortes.

Hellébore fétide en automne ( Helleborus foetidus )
Hellébore fétide en automne ( Helleborus foetidus )

En ce moment les fleurs sont en train de se former, on peut même voir les premiers boutons. Elles sont très hâtives, quelquefois dès le mois de janvier, plus généralement en février.

Voir les commentaires

Castor, profession: sculpteur sur bois

Publié le par Tyaz

Castor, profession: sculpteur sur bois
Castor, profession: sculpteur sur bois

S'ils sont très discrets du fait de leur activité essentiellement nocturne, les castors laissent beaucoup de traces de leur présence, que ce soit sur les arbres ou sur leurs trajets entre rivière et étangs.

Castor, profession: sculpteur sur bois

Voir les commentaires

Galle du chêne en automne ( Cynips quercusfolii )

Publié le par tyaz

Galle du chêne en automne ( Cynips quercusfolii )

Galle du chêne due à un petit hyménoptère, Cynips quercusfolii, que j'ai déjà sur d'autres notes, mais au printemps ou en été.

Galle du chêne en automne ( Cynips quercusfolii )

C'est la première fois que je la rencontre en automne sur les feuilles mortes. En théorie, la larve est censée tomber avec la feuille et continuer son développement dans lagalle avant de sortir au printemps.

Après autopsie pas de larve dans la galle, juste un petit point noir dans l'alvéole, elle a dû avorter...

Galle du chêne en automne ( Cynips quercusfolii )

Voir les commentaires

Prunellier en automne (Prunus spinosa)

Publié le par Tyaz

Le prunellier ou épine noire est largement présent en Lorraine, aux lisières des forêts dans les haies ou dans les friches.

26 octobre

26 octobre

21 novembre
21 novembre

21 novembre

Un peu moins d'un mois sépare la première photo des deux dernières ( mais pas dans le même lieu). Les prunelles sont aussi mûres qu'elles peuvent l'être, mais toujours avec une petite âcreté. Bientôt elles vont complètement se dessécher avant de tomber ...

Voir les commentaires

Crépidote variable (Crepidotus variabilis)

Publié le par Tyaz

Malgré les apparences, ce n'est pas une fleur....

Malgré les apparences, ce n'est pas une fleur....

Crépidote variable (Crepidotus variabilis)

C'est bien un champignon qui s'est développé à l'extrémité d'une brindille. Le petit chapeau mesure environ 1 centimètre et demi.

Crépidote variable (Crepidotus variabilis)

Un second, à environ 1 mètre du premier, a proximité d'une haie de phragmites, donc en terrain fortement humide, voire détrempé, ce qui explique peut-être qu'il soit perché sur des brindilles.

Crépidote variable (Crepidotus variabilis)
Crépidote variable (Crepidotus variabilis)

C'est la première fois que je le rencontre et il n'est pas comestible.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>