Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Florilège de feuilles tendres

Publié le par tyazz

Petites vacances...Cet article est programmé

Aulne glutineux - 16 avril

Aulne glutineux - 16 avril

Charme - 16 avril

Charme - 16 avril

Erable plane-16 avril
Erable plane-16 avril

Erable plane-16 avril

Erable sycomore - 19 avril
Erable sycomore - 19 avril

Erable sycomore - 19 avril

Viorne lantane-19 avril

Viorne lantane-19 avril

Hêtre - 22 avril

Hêtre - 22 avril

Saule blanc - 23 avril

Saule blanc - 23 avril

Marronier - 23 avril

Marronier - 23 avril

Noisetier -25 avril

Noisetier -25 avril

Voir les commentaires

Cardamine des prés (Cardamine pratensis),

Publié le par tyazz

J'ai rencontré les premières dans les bois humides il y a une quinzaine de jours, mais voilà seulement maintenant qu'elles sortent en nombre pour faire de beaux tapis.

J'ai rencontré les premières dans les bois humides il y a une quinzaine de jours, mais voilà seulement maintenant qu'elles sortent en nombre pour faire de beaux tapis.

Ce n'est vraiment que dans les prairies humides qu'elles s'épanouissent, comme sur cette photo prise hier,  entre canal, rivière et étangs.

Ce n'est vraiment que dans les prairies humides qu'elles s'épanouissent, comme sur cette photo prise hier, entre canal, rivière et étangs.

La cressonnette, son autre nom, me replonge au plus profond de mon enfance, quand nous allions en cueillir de grosses brassées en sortant de l'école, dans les prairies inondables qui lui faisaient face.

La cressonnette, son autre nom, me replonge au plus profond de mon enfance, quand nous allions en cueillir de grosses brassées en sortant de l'école, dans les prairies inondables qui lui faisaient face.

Voir les commentaires

Deux euphorbes : l’euphorbe des bois ( Euphorbia amygdaloïdes) et petit cyprès (Euphorbia cyparissias)

Publié le par tyazz

Deux euphorbes : l’euphorbe des bois ( Euphorbia amygdaloïdes) et petit cyprès (Euphorbia cyparissias)
L'euphorbe des bois, sur la première photo, arbore deux verts différents. Le vert le plus sombre est celui des feuilles de l'année dernière qui ont passé l' hiver tant bien que mal.

L'euphorbe des bois, sur la première photo, arbore deux verts différents. Le vert le plus sombre est celui des feuilles de l'année dernière qui ont passé l' hiver tant bien que mal.

Il peut atteindre une soixantaine de centimètres sur nos sols argilo-calcaires.

Il peut atteindre une soixantaine de centimètres sur nos sols argilo-calcaires.

Plus modeste est l'euphorbe petit cyprès qui atteindra une trentaine de centimètres, avec un aspect beaucoup plus "herbacé", d'ailleurs il ne résiste pas aux hivers et renaît tous les ans.

Plus modeste est l'euphorbe petit cyprès qui atteindra une trentaine de centimètres, avec un aspect beaucoup plus "herbacé", d'ailleurs il ne résiste pas aux hivers et renaît tous les ans.

Comme toutes les euphorbes, sa sève laiteuse est irritante, ce qui constitue une bonne défense contre les herbivores. Il n'en profite néanmoins pas pour envahir l'espace et sait se montrer assez discret sur les bords de chemins et autres endroits découverts qu' il affectionne. Il fait d'ailleurs le bonheur des chenilles de six papillons, principalement plus une, la sésie empiforme qui se développe uniquement sur l'euphorbe petit cyprès ( source: quel est donc ce papillon de Nathan)

Comme toutes les euphorbes, sa sève laiteuse est irritante, ce qui constitue une bonne défense contre les herbivores. Il n'en profite néanmoins pas pour envahir l'espace et sait se montrer assez discret sur les bords de chemins et autres endroits découverts qu' il affectionne. Il fait d'ailleurs le bonheur des chenilles de six papillons, principalement plus une, la sésie empiforme qui se développe uniquement sur l'euphorbe petit cyprès ( source: quel est donc ce papillon de Nathan)

Voir les commentaires

Forestières et discrètes : la mercuriale des bois (Mercurialis perennis) et l’adoxe musquée (Adoxa moschatellina)

Publié le par tyazz

La mercuriale des bois a été utilisée depuis des temps immémoriaux comme plante médicinale qui avait la propriété de purger l'organisme. Elle doit son nom à Mercure ( divinité entre autres des medecins) et qui a été honoré par les gallo-romains sous le nom de Lug. Sur la première photo, on la voit en compagnie de feuilles de muguet, tout juste sorties ! La Lorraine ne verra pas les petites fleurs blanches le 1er mai !!
La mercuriale des bois a été utilisée depuis des temps immémoriaux comme plante médicinale qui avait la propriété de purger l'organisme. Elle doit son nom à Mercure ( divinité entre autres des medecins) et qui a été honoré par les gallo-romains sous le nom de Lug. Sur la première photo, on la voit en compagnie de feuilles de muguet, tout juste sorties ! La Lorraine ne verra pas les petites fleurs blanches le 1er mai !!

La mercuriale des bois a été utilisée depuis des temps immémoriaux comme plante médicinale qui avait la propriété de purger l'organisme. Elle doit son nom à Mercure ( divinité entre autres des medecins) et qui a été honoré par les gallo-romains sous le nom de Lug. Sur la première photo, on la voit en compagnie de feuilles de muguet, tout juste sorties ! La Lorraine ne verra pas les petites fleurs blanches le 1er mai !!

Forestières et discrètes : la mercuriale des bois (Mercurialis perennis) et l’adoxe musquée (Adoxa moschatellina)
L'Adoxe musquée est encore plus discrète que la mercuriale qui pousse souvent en colonie. Pour sa part, l'adoxe mesure environ 10 centimètres et porte une inflorescence unique à l'extrémité de sa tige grêle. Mais cette inflorescence est composée de 4 petites fleurs à 5 pétales, disposées à 90° l'une de l'autre, et d'une fleur à 4 pétales sur le dessus. C'est cette disposition qui lui vaut l'appellation de " Town Hall Clock " ( Big ben) chez les anglais. L' adoxe musquée , disparait dès le mois de juin et continue sa vie discrète sous terre grâce à son rhizome.

L'Adoxe musquée est encore plus discrète que la mercuriale qui pousse souvent en colonie. Pour sa part, l'adoxe mesure environ 10 centimètres et porte une inflorescence unique à l'extrémité de sa tige grêle. Mais cette inflorescence est composée de 4 petites fleurs à 5 pétales, disposées à 90° l'une de l'autre, et d'une fleur à 4 pétales sur le dessus. C'est cette disposition qui lui vaut l'appellation de " Town Hall Clock " ( Big ben) chez les anglais. L' adoxe musquée , disparait dès le mois de juin et continue sa vie discrète sous terre grâce à son rhizome.

Voir les commentaires

Jeunes feuilles du Robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia)

Publié le par tyazz

Force et douceur chez le jeune rameau du Robinier. Les feuilles des rameaux non porteurs de fleurs se transformeront en épines..Comme les ronces, le jeune robinier est bien équipé pour lutter contre les herbivores prédateurs !

Force et douceur chez le jeune rameau du Robinier. Les feuilles des rameaux non porteurs de fleurs se transformeront en épines..Comme les ronces, le jeune robinier est bien équipé pour lutter contre les herbivores prédateurs !

Voir les commentaires

La Grande Prêle ( Equisetum maximum )

Publié le par tyazz

La prêle est la dernière représentante d'un groupe déjà présent au Carbonifère, et il en existe 15 espèces dont 10 en France. La grande prêle aime les endroits humides. On peut voir ici les tiges  fertiles porteuses de spores, hautes d'une vingtaine de centimètres, et qui disparaitront après une dizaine de de jours, d'après ce que j'ai pu observer.
La prêle est la dernière représentante d'un groupe déjà présent au Carbonifère, et il en existe 15 espèces dont 10 en France. La grande prêle aime les endroits humides. On peut voir ici les tiges  fertiles porteuses de spores, hautes d'une vingtaine de centimètres, et qui disparaitront après une dizaine de de jours, d'après ce que j'ai pu observer.

La prêle est la dernière représentante d'un groupe déjà présent au Carbonifère, et il en existe 15 espèces dont 10 en France. La grande prêle aime les endroits humides. On peut voir ici les tiges fertiles porteuses de spores, hautes d'une vingtaine de centimètres, et qui disparaitront après une dizaine de de jours, d'après ce que j'ai pu observer.

Elles sont nombreuses ici, entre forêt et canal. La prêle de la deuxième photo a rempli son rôle et commence à se dessècher.
Elles sont nombreuses ici, entre forêt et canal. La prêle de la deuxième photo a rempli son rôle et commence à se dessècher.

Elles sont nombreuses ici, entre forêt et canal. La prêle de la deuxième photo a rempli son rôle et commence à se dessècher.

Quelques tiges stériles apparaissent déjà. A maturité, elle mesurera 60 à 80 centimètres.                                    Photos prises le 19 avril

Quelques tiges stériles apparaissent déjà. A maturité, elle mesurera 60 à 80 centimètres. Photos prises le 19 avril

Voir les commentaires

La feuille de ronce et la nepticule dorée

Publié le par tyazz

On rencontre parfois des feuilles de ronce qui arborent ces petits dessins..Il s'agit de l'ouvrage de la larve de la Nepticule dorée, un microlépidoptère de quelques millimètres, le plus petit de nos régions. Cette larve est minuscule, elle est pondue à l'endroit ou la trace est la plus fine. La chenille chemine alors en laissant une trace de plus en plus large dans l'épaisseur de la feuille, jusqu'au bout de la trace, avant de s'échapper, puis de se nymphoser.
On rencontre parfois des feuilles de ronce qui arborent ces petits dessins..Il s'agit de l'ouvrage de la larve de la Nepticule dorée, un microlépidoptère de quelques millimètres, le plus petit de nos régions. Cette larve est minuscule, elle est pondue à l'endroit ou la trace est la plus fine. La chenille chemine alors en laissant une trace de plus en plus large dans l'épaisseur de la feuille, jusqu'au bout de la trace, avant de s'échapper, puis de se nymphoser.

On rencontre parfois des feuilles de ronce qui arborent ces petits dessins..Il s'agit de l'ouvrage de la larve de la Nepticule dorée, un microlépidoptère de quelques millimètres, le plus petit de nos régions. Cette larve est minuscule, elle est pondue à l'endroit ou la trace est la plus fine. La chenille chemine alors en laissant une trace de plus en plus large dans l'épaisseur de la feuille, jusqu'au bout de la trace, avant de s'échapper, puis de se nymphoser.

Sur ces deux dernières photos, on peut voir plusieurs traces: le cycle de la chenille étant très court, plusieurs pontes peuvent intervenir sur la même feuille durant l'été.
Sur ces deux dernières photos, on peut voir plusieurs traces: le cycle de la chenille étant très court, plusieurs pontes peuvent intervenir sur la même feuille durant l'été.

Sur ces deux dernières photos, on peut voir plusieurs traces: le cycle de la chenille étant très court, plusieurs pontes peuvent intervenir sur la même feuille durant l'été.

J'en profite pour faire de la pub pour ce petit bouquin de chez Delachaux et Niestlé, qui présente 150 scènes de nature et leur explication, sur les 4 saisons de l'année..

J'en profite pour faire de la pub pour ce petit bouquin de chez Delachaux et Niestlé, qui présente 150 scènes de nature et leur explication, sur les 4 saisons de l'année..

Photos prises le 16 avril

Voir les commentaires

Fleur de frêne (Fraxinus excelsior)

Publié le par tyazz

La fleur de frêne, juste avant son éclosion se presente avec ses petites boules noires.

La fleur de frêne, juste avant son éclosion se presente avec ses petites boules noires.

En quelques jours de soleil, les fleurs s'étalent, leur pollen dispersé par les vents est réputé allergène.

En quelques jours de soleil, les fleurs s'étalent, leur pollen dispersé par les vents est réputé allergène.

Fleur de  frêne  (Fraxinus excelsior)

Voir les commentaires

La gloméris marginée (Glomeris marginata)

Publié le par tyazz

 Entièrement cuirassée, la  gloméris !!  C'est un myriapode que l'on confond souvent avec les cloportes, dont elle partage l'habitat et le mode de vie.Elle est détritivore et on peut la rencontrer avec un peu de  chance sous les vieilles écorces encore humides.

 

 

 

 

J'ai trouvé ce spécimen sous une écorce de chêne pourrissant, et il s'est instantanément roulé en boule. Il a une paire de pattes par segment, variable donc en fonction de son âge.

J'ai trouvé ce spécimen sous une écorce de chêne pourrissant, et il s'est instantanément roulé en boule. Il a une paire de pattes par segment, variable donc en fonction de son âge.

Une fois en boule,ses plaques sont entièrement jointes ..et elle sera plus patiente que moi !

Une fois en boule,ses plaques sont entièrement jointes ..et elle sera plus patiente que moi !

La dernière photo date  de quelques années, elle y montre le bout de ses pattes.

La dernière photo date de quelques années, elle y montre le bout de ses pattes.

Voir les commentaires

Jeunes feuilles de marronier d'Inde et de peuplier noir

Publié le par tyazz

Comme si elle voulait rattraper le temps perdu, Mére Nature a enclenché le turbo !

marronier-14-avr

Les bourgeons du 14 avril

marronier-16-avr

marronier-16-avr (1)

16 avril : les feuilles composées, toutes fraîches écloses. Les bourgeons du marronier d'Inde sont parmi les plus gros..on comprend mieux quand on voit tout ce qu'ils contiennent !

peuplier-noir-14-avr

14 avril, bourgeon terminal de peuplier noir

peuplier-noir-16-avr

2013-Arbres-4221.JPG

16 avril : là aussi la taille du bourgeon du peuplier noir s'explique par le nombre de feuilles, entre 2 et 5 pour le bourgeon terminal.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>