Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Parisette à quatre feuilles ( Paris quadrifolia ).

Publié le par tyazz

Paris quadrifolia appartient à la famille des Liliacées, c'est une plante à rhizome  ( qui permet de les retrouver d'année en année).

Parisette à quatre feuilles ( Paris quadrifolia ).
Parisette à quatre feuilles ( Paris quadrifolia ).

Inutile de la chercher en espace découvert, la parisette est une discrète qui n'aime que l'ombre des grands arbres, principalement des hêtres en terrain humide et riche en substances nutritives.

Elle mesure de 10 à 40 cms mais en moyenne une vingtaine de centimètres. Elle a beaucoup de surnoms : parisette, raisin de loup, raisin de renard, Etrangle-loup, Trissette, Herbe de Pâris, Trossette, fraise unique, oeil de corbeau, voire Crux Christi en raison de la disposition des feuilles.

Son nom de Parisette, le plus utilisé, lui vient de la mythologie  grecque ( Pâris et la Pomme de discorde) 

Parisette à quatre feuilles ( Paris quadrifolia ).
Parisette à quatre feuilles ( Paris quadrifolia ).

Les feuilles, disposées en verticiles, sont le plus souvent au nombre de 4, moins souvent 3 ou 5 comme celle-ci. 

Le plus intéressant chez la parisette, c'est bien sûr la petite baie noire, fascinante et  située quelques centimètres au dessus du verticile. 

 Toute la plante est toxique ( saponine, paridine, paristyphine principalement concentrées dans la baie toxique). 

Parisette à quatre feuilles ( Paris quadrifolia ).

Commenter cet article

da.cl 09/07/2017 15:08

Bonjour merci pour cette découverte c'est un très bel article qui nous apprend bien des choses merci pour ce beau partage bon dimanche bisou Claudine Daniel

Josiane 09/07/2017 11:37

L'œil de corbeau ! Ma mémé se servait de cette plante pour soigner les plaies infectées : les feuilles étaient ramassées séchées en Août, en cas de besoin elle les trempait dans de l’eau chaude pour les assouplir et ensuite les appliquait sur la plaie. Un morceau de coton et une bande de tissu maintenait le tout en place. Elle mettait aussi des feuilles et quelques fruits dans de l'eau de vie et cétait utilisable au bout de quelques semaines pour les plaies infectées, pour sortir les gravillons, les échardes, guérir les panaris,.... à renouveller matin et soir.
Hélas à mon grand désespoir je n'en trouve pas par ici....un immense regret.
Les fruits disposés autour des basses cours étaient sensés éloigner les renards !!!
Bon dimanche

Tyaz 10/07/2017 08:06

Merci pour ces détails d'un autre temps ! je n' avais encore jamais rencontré son appellation de " d'oeil de corbeau" .. j'ai trouvé sur un blog un autre usage homéopatique : " La pharmacopée homéopathique utilise la Parisette pour traiter les douleurs et les névralgies ; elle est aussi utilisée dans le traitement ophtalmologique." .

Cela dit il est certain que neos anciens ont souvent dû utiliser les plantes pour se soigner .. avec plus ou moins de réussite, un peu comme beaucoup de médicaments, d'ailleurs !

Bonne journée..

gerardphotos29 09/07/2017 10:56

Très sympathique patite plante que je ne connaissais pas. Merci de partager